Recherche exploratoire

Contexte  •  Fondements  •  Méthodologie  •  Résultats  •  Références spécifiques

Fondements


Les fondements théoriques reposent sur l’inter complémentarité entre « langue et culture », le développement des représentations culturelles et l’appropriation par les apprenants de langue de leur identité culturelle.


Langue et culture
De par sa nature même, l’enseignement des langues vivantes constitue un domaine d’intervention privilégié afin de développer les contacts entre les cultures. La langue incarne essentiellement les valeurs, les significations d’une culture ; elle fait référence à des artefacts culturels et signale l’identité culturelle d’un individu. L’étude s’appuie sur la définition de la culture élaborée par Rocher (1992) :


un ensemble lié de manières de penser, de sentir et d’agir plus ou moins formalisées qui, étant apprises et partagées par une pluralité de personnes, servent, d’une manière à la fois objective et symbolique, à constituer ces personnes en une collectivité particulière et distincte. (p.109)


Cette définition renvoie à la notion d’altérité, qui distingue ce qui est autre, ce qui constitue les membres d’un autre groupe culturel
 


Représentations culturelles
Les représentations culturelles, qui font partie des représentations sociales, constituent des schèmes mentaux qui orientent notre perception du monde ainsi que notre rapport aux autres cultures (Bourdieu, 1982 ; Zarate, 1993). Ces représentations culturelles sont façonnées par nos interactions sociales et nous apportent des connaissances sur la société et les acteurs culturels qui la composent. Elles sont essentielles à la définition identitaire des individus et des groupes en permettant d’établir les frontières entre le groupe auquel un individu appartient et les autres groupes au sein de la société.


La langue et les représentations culturelles sont constamment mises en relation puisque la langue structure les représentations que les acteurs sociaux associent au monde social. La langue, qui sert à exprimer la culture d’un groupe donné, est également l’élément qui véhicule la culture et les représentations que les apprenants se font de l’étranger
 


Identité culturelle
L’identité culturelle constitue ce qui est commun à l’individu et aux autres membres de son groupe. Quand un individu s’identifie à un groupe culturel, il est capable d’en comprendre et d’en manipuler les systèmes de symboles et de croyances et d’agir de façon culturellement appropriée. L’identité culturelle est composée de références communes et d’éléments significatifs qui tissent une communauté culturelle et constituent son fondement. 


Pour un individu ou un groupe, la langue est un marqueur symbolique de l’identité (Rampton, 1990, 1995). En tant qu’objet partagé, la langue est l’un des facteurs les plus importants utilisés pour catégoriser les autres et se définir par rapport aux autres. Il apparaît normal et légitime que les groupes culturels désirent maintenir des éléments caractéristiques de leur culture, comme leur langue, afin de préserver leur existence et sa vitalité. 


L’identité culturelle est ainsi redéfinie lorsque les individus sont confrontés à de nouvelles expériences culturelles, ou encore lorsqu’ils rencontrent des personnes appartenant à d’autres groupes culturels que le leur. En ce sens, l’identité culturelle constitue un concept psychologique particulièrement approprié dans une société pluraliste où les contacts interculturels sont fréquents.