Recherche exploratoire

Contexte  •  Fondements  •  Méthodologie  •  Résultats  •  Références spécifiques

Contexte


Le projet 2 rend compte d’une recherche exploratoire .........
et réalisée dans le cadre d’une thèse de doctorat qui avait pour titre « Représentations culturelles et construction identitaire d’immigrants adultes apprenant le français »
Chercheure : Valérie Amireault, Ph.D., Université du Québec à Montréal 


Recherche exploratoire
La présente recherche exploratoire porte sur l’analyse des représentations culturelles et l’adaptation d’immigrants adultes du Québec au développement d’une compétence interculturelle. Elle avait pour objectif d’étudier l’intégration des nouveaux arrivants en lien avec l’apprentissage du français et l’évolution de leur construction identitaire face à la société d’accueil (Amireault, 2007).


Ce projet a été réalisé en parallèle de l’étude principale portant sur les représentations culturelles, la compétence de communication interculturelle et l’identité ethnique chez les jeunes adultes francophones et anglophones en contextes linguistique et multiculturel canadien (Lussier, Auger, Lebrun-Brossard et Richard, 2000-2012). Il s’agit d’un projet doctoral (Amireault, 2007) ciblant essentiellement les représentations culturelles et le développement identitaire d’immigrants adultes de Montréal apprenant le français.


Pour une version complète de l’étude, il est possible de consulter la thèse de doctorat de façon intégrale : http://www.collectionscanada.gc.ca/obj/thesescanada/vol2/QMM/TC-QMM-102782.pdf
 


Problématique de la recherche 
L’environnement interculturel québécois s’enrichit et se modifie au fil des années avec l’arrivée de nouveaux immigrants. L’apprentissage de la langue constituant une entrée dans la culture (Bruner, 1996), l’intégration des nouveaux arrivants est fortement liée à l’apprentissage du français et aux aspects culturels que la maîtrise du français sous-tend. Apprendre le français constitue ainsi une entrée dans la culture québécoise pour des milliers de nouveaux arrivants.


Véritable véhicule de la culture, la langue est plus qu’un outil de communication ; c’est le lien le plus évident qui unit les membres d’un même groupe culturel en étant le premier médium par lequel la communication de l’information culturelle est rendue possible (Noels, Pon & Clément, 1996). La langue n’est donc pas conçue comme un médium neutre de communication mais est plutôt liée aux significations du contexte social dans lequel les individus l’utilisent (Norton, 2000). Aussi, l’apprentissage d’une langue seconde devrait mener à une meilleure compréhension de la société et de la culture associées à cette langue et à la meilleure compréhension de la propre culture de l’apprenant. L’apprentissage linguistique et culturel en contexte d’intégration est donc un processus susceptible de provoquer une remise en question de l’identité culturelle des nouveaux arrivants.